web
statistics
La délation à Mooslargue, un choix assumé ? - Blog indépendant sur la commune de Mooslargue
Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog indépendant sur la commune de Mooslargue

La délation à Mooslargue, un choix assumé ?

, 22:28pm

Publié par Robin Burglin

Ce que je pensais être l'expression d'une rancune politique contre moi s'est avéré, avec le temps, toucher d'autres personnes dans le village, et ressembler à une méthode, comme le dénonçait d'ailleurs un conseiller municipal lors du conseil municipal du 29 septembre 2017 (Je m'en fous, ça suffit, CA SUFFIT!).

Un mode opératoire : la délation ?

Chaque fois, il s'agit de se cacher derrière une autorité (Brigade Verte, Procureur, voisin, autre habitant qui aurait soi-disant dénoncé, ...), à laquelle des éléments sont donnés, parfois mal vérifiés voire trompeurs. 

En voici une illustration parmi d'autres.

Violation de propriété

Un soir, de retour du travail, notre employée de maison inquiète m'informe que durant la journée, on est venu à de nombreuses reprises sonner de manière insistante au portail de mon domicile. 

Je valide les faits avec la vidéosurveillance, qui confirme que l'adjoint Jean-Pierre Vetter s'est permis de pénétrer et déambuler dans ma propriété en mon absence.

Peu procédurier, je me suis contenté d'un courrier à la commune pour protester contre ce comportement et demander le respect des gens et de la loi. Aucune réaction, en particulier de l'adjoint qui aurait pu présenter des excuses (et on n'en parlait plus !).

La meilleure défense, c'est l'attaque

Mais le maire, Pascal Sommerhalter, répondra indirectement en m'attaquant en justice: quelques temps plus tard, je suis en effet convoqué en gendarmerie pour une audition, accusé du délit d'avoir filmé la voie publique (l'hypothèse que son adjoint ait effectivement pénétré dans ma propriété en mon absence était-elle donc inimaginable ?).

Mon audition en gendarmerie

Lors de mon audition, j'ai bien sûr montré au gendarme chargé de l'enquête une photo de l'adjoint Jean-Pierre Vetter en plein milieu de ma cour, ce qui mit immédiatement fin au débat... 

Le gendarme me dit qu'il va informer le procureur et l'affaire me semble classée.

L'attaque toujours

Mais peu après, la gendarmerie me recontacte, pour me dire que le maire m'attaque cette fois-ci pour la signalisation de ma vidéosurveillance, pas suffisamment claire selon lui (il a grossièrement tenté de jouer sur les termes de mon panneau signalétique, en vain)...

Plainte à nouveau classée bien sûr, mais qui laisse apparaître le caractère procédurier du maire, cherchant la victimisation plutôt que d'assumer les faits et d'arrondir les angles.

Bilan

Ces plaintes auront fait perdre de précieuses heures à la gendarmerie. Que peut en penser un procureur, ainsi saisi par le maire de Mooslargue ?

Tout cela ne va pas redorer l'image de Mooslargue déjà mise à mal auprès des autorités administratives par les multiples erreurs commises par son maire (quelques exemples ici).

Une méthode?

De plus en plus, de telles "manipulations", tordant les faits, évitant la discussion et la résolution facile et rapide, me semblent avoir pour unique résultat de semer la zizanie et la tension dans le village, et non de travailler au vivre ensemble, rôle pourtant fondamental de la municipalité.

La leçon n'a pas porté ses fruits, puisque depuis cet événement, j'ai appris que d'autres violations de domicile ont continué à se produire, l'adjoint Jean-Pierre Vetter allant jusqu'à pénétrer dans les maisons en l'absence des propriétaires. Qui doit-on craindre le plus à Mooslargue, les cambrioleurs ou nos élus?

Et le Corbeau de Mooslargue dans tout cela?

C'est pour moi d'autant plus troublant que j'ai eu la surprise de voir le Corbeau de Mooslargue se faire l'écho de la question de la vidéosurveillance sur un blog anonyme, toujours dans le mode du sous-entendu... comment pouvait-il être au courant d'une affaire n'ayant touché dans le village que moi, le maire Pascal Sommerhalter et l'adjoint Jean-Pierre Vetter?

Cette publication courageusement anonyme utilise le ton désobligeant habituel, et un jeu de mots peu subtil sur mon prénom (Robin) pour titrer : "Robois des bains et les blaireaux" (voir ci-dessous). 

Le blaireau et la sauterelle sont  d'ailleurs les deux animaux utilisés pour désigner les membres de la troupe des Mattagumber (sauterelle en alsacien). On avait d'ailleurs déjà vu un article sur comment "reloger les blaireaux" après l'expulsion des locaux associatifs de la troupe.

Il est également troublant de voir qu'au même moment, ont eu lieu dans le village d'autre délations lâchement anonymes à la manière du corbeau... la méthode semble faire des émules.

Article publié sur le blog du Corbeau de Mooslargue
Article publié sur le blog du Corbeau de Mooslargue

Article publié sur le blog du Corbeau de Mooslargue