web
statistics
Droit de réponse de l’association Mattagumber au corbeau de Mooslargue - Blog indépendant sur la commune de Mooslargue
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog indépendant sur la commune de Mooslargue

Droit de réponse de l’association Mattagumber au corbeau de Mooslargue

21 Mai 2018, 17:00pm

Publié par Robin Burglin

Face aux attaques récurrentes du corbeau contre l'association Mattagumber (marotte partagée avec le maire, Pascal Sommerhalter), un premier droit de réponse n'avait pas été publié par le corbeau.

Le second droit de réponse (voir ci-dessous) a récemment été publié. Mis au pied du mur par la justice ou par son hébergeur ? 

Dans une "réponse ouverte" (sic), le corbeau avait en effet attaqué l'association au sujet du soutien logistique pour les spectacles d'été et des locaux communaux, gracieusement mis à disposition par les précédentes municipalités depuis 1986 : "Indiquez-moi aussi s'il s'agit bien de détournement de fonds publics ou plutôt de délits de favoritisme, voir d'abus de bien sociaux, du vol aussi vous croyez ?"

Mais le corbeau reconnaît toutefois avec une fausse humilité: "Je ne m'y connais pas".

C'est ce que l'on appelle communément lancer une rumeur, de manière lâche et anonyme.

Pour ma part, je suppose que si ces pratiques n'avaient pas été légales et fréquentes , mais simplement douteuses, le maire actuel (qui a été adjoint au moment des faits reprochés) aurait sans doute déposé plainte ou écrit au procureur comme il sait si bien le faire.

DROIT DE REPONSE de l'association Mattagumber, publié sur le blog anonyme du corbeau :

L’association Mattagumber et ses membres ont une nouvelle fois été mis en cause par un article du blog du corbeau de Mooslargue. Les précédents droits de réponse ont d’ailleurs été ignorés, mettant clairement l’auteur anonyme en dehors de la légalité.

Il est profondément regrettable que ce dernier ait choisi le mode du « corbeau » (lâcheté ou malveillance ?) pour diffuser ses accusations et ses rumeurs. C’est une façon de s’enfermer dans « sa » vérité, alors que des discussions ouvertes et franches permettraient d’éviter bien des malentendus, surtout dans un petit village.

L’association Mattagumber, créée il y a plus de 30 ans à Mooslargue, a pour objectif la création et la présentation de spectacles vivants, après avoir durant de nombreuses années fait un travail important de collecte et de préservation des musiques, des danses et des costumes traditionnels du Sundgau. Composée uniquement de bénévoles, venant parfois de loin, elle est sans but lucratif et ne poursuit aucun but politique. Soucieuse de transmettre le goût des arts et de la culture, elle a toujours voulu mettre à disposition ses compétences et son matériel pour fédérer les générations autour de nombreux projets, y compris de nombreux spectacles scolaires.

L’article anonyme entretient une fois de plus le trouble et la rumeur par des approximations et des mélanges douteux : 

  • d’une part, l’auteur accuse certains membres de l’association d’avoir « dénoncé » un potentiel détournement de fonds publics de la part du maire. Qu’une personne signale des actes potentiellement délictueux ne relève que de sa propre responsabilité, son appartenance à telle ou telle association, religion, parti politique, club de sport ou de pêche n’ayant aucun rapport. Mélanger les actes individuels et les structures collectives est un amalgame douteux qui relève d’une profonde méconnaissance des principes de la vie politique.
  • d’autre part, l’auteur « dénonce » le fait que l’association Mattagumber a bénéficié du soutien des élus du village « durant plus de 13 ans » (en réalité plus de 30 ans, merci à eux !). L’anonyme méconnaît visiblement les fonctionnements habituels entre communes et associations : aucune délibération n’est nécessaire pour qu’une commune puisse soutenir une association, la mise à disposition gratuite de locaux communaux par un accord oral à une association du cru ne relevant pas d’un quelconque délit mais d’une volonté politique libre.

N’ayant pas d’arguments solides, le corbeau du village s’enferme dans la logique de la rumeur et de la calomnie (il s’abaisse même à la comptabilisation du papier toilette utilisé par la troupe lors de la préparation de ses spectacles!).

Qu’il n’aime pas la culture, c’est son droit. Personne ne l’oblige à venir voir nos créations. 

Le village de Mooslargue a déjà connu des périodes de développement pour les associations et pour la culture. Pour preuve les statuts de "l’association d’animation et de gestion de la salle communale" : « animer dans les locaux appropriés mis à la disposition des habitants un ensemble de services et de réalisations collectives à caractère social, culturel, artistique, familial, sportif et éducatif. » Ou encore : « offrir à toutes les catégories de la population la possibilité de prendre conscience de leurs aptitudes, de développer la personnalité de chaque membre, de l'aider à devenir un élément actif et responsable ».

J’invite donc l’auteur anonyme à nous rejoindre et à contribuer activement à la réalisation de ces objectifs culturels pour lesquels nous continuons notre action partout où l’accueil est favorable à nos activités bénévoles.

Pour l’association Mattagumber, la présidente, Suzanne Kallmeyer

Droit de réponse de l’association Mattagumber au corbeau de Mooslargue

Commenter cet article