web
statistics
Censure toujours, le maire s'entête - Blog indépendant sur la commune de Mooslargue
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog indépendant sur la commune de Mooslargue

Censure toujours, le maire s'entête

17 Août 2019, 07:30am

Publié par Robin Burglin

L'an dernier déjà, je m'inquiétais de la dérive de cette municipalité : mensonge, fausses excuses, censure, 2 poids 2 mesures, acharnement administratif... tout cela parce que le maire "n'apprécierait pas" telle ou telle association, celle-ci se retrouve privée d'un traitement équitable et même du simple respect.

Pas de progrès cette année

Eh bien pour 2019, force est de constater qu'aucun progrès n'a été fait, le maire n'a fait que confirmer son entêtement.

Bien sûr, à nouveau aucune réponse à la demande de publier dans le bulletin communal les activités de l'association Mattabumber, dont le festival d'été 2019 (que la commune subventionne malgré elle, puisque membre du syndicat de gestion du plan d'eau où se déroule ce festival). Aucun accusé de réception à notre demande: la mairie n'aurait "pas l'habitude d'en faire", a-t-on répondu oralement à la présidente qui s'inquiétait du bon fonctionnement d'un outil peut-être trop moderne pour ce village: l'email. 

Mais quand le maire lui écrit, c'est avec ultimatum et demande d'accusé de réception, "sans délai". Faites ce que je dis...

La politesse et le respect seraient donc une question d'habitude (ou plutôt de mauvaise habitude à Mooslargue) ?

Pour le bulletin communal, l'information aurait été donnée trop tard. Il faut dire que celui-ci est désormais publié sans réunir la commission bulletin (qui était au courant des activités de l'association). Pourquoi s'encombrer de personnes dont les avis seront de toute manière ignorés?

Et pas de publication non plus sur le site de la commune, qui ne nécessite aucun délai pour être mis à jour...

C’est un comble, quand certains spectateurs sont venus en ayant appris par leur municipalité que le festival a lieu ! Mais ils n’habitent pas à Mooslargue...

2 poids 2 mesures

Il y aurait donc deux catégories d'associations à Mooslargue, celles qui ont les faveurs de la municipalité et accès aux bâtiments, subventions et moyens d'information, et les autres.

Elle est bien loin l'équité à laquelle le maire tentait encore de faire croire au début de son mandat: "L'équité est l'un de nos chevaux de bataille". 

Et bien on voit comment s'applique cet engagement.

La salle communale touchée par cette chasse aux sorcières

Comme si cela n'était pas suffisant, depuis la démission du deuxième 1er adjoint suite aux "crasses" de la part du maire, l'association de gestion de la salle dont il a également démissionné de la présidence semble être à l'abandon: plus d'AG depuis 2016, alors qu'elles sont obligatoires selon les statuts.

Pour mieux faire taire les associations du village et la culture? Mais c'est vrai, la loi, les règlements, ce sont pour les autres.

Le maire refuse de donner des explications et invoque le fait que la municipalité n'a rien à voir avec l'association de gestion (ce qui est faux). Sauf pour augmenter sa cotisation de 25%... la municipalité semble toujours aussi près de ses sous.

L'argent est-il donc la seule valeur qui doit subsister à Mooslargue en lieu et place du lien social et de la culture?

Une dangereuse activité culturelle dûment censurée par la municipalité, qui heureusement veille au bien-être de ses administrés!

Une dangereuse activité culturelle dûment censurée par la municipalité, qui heureusement veille au bien-être de ses administrés!

Commenter cet article