web
statistics
Le corbeau qui n'aimait pas les bretzels - Blog indépendant sur la commune de Mooslargue
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog indépendant sur la commune de Mooslargue

Le corbeau qui n'aimait pas les bretzels

22 Juin 2019, 13:00pm

Publié par Robin Burglin

C'est l'histoire d'un corbeau, aigri et plein de haine au point de poursuivre une de ses victimes jusque sur un modeste blog culinaire, pour tenter de le salir une fois de plus, en se prenant les pieds dans l'usage d'internet...

Tout commence par un article publié par une blogueuse sundgauvienne, auteur d’un livre sur les traditions et les coutumes alsaciennes, qui tient un blog culinaire. Elle avait demandé à Mathieu Lavarenne si elle pouvait publier sa recette de bretzels faits maison (excellents au demeurant, je l'ai testée avec mes enfants).

Un an plus tard, la blogueuse contacte Mathieu Lavarenne car elle est interpellée par des commentaires anonymes, agressifs et répétitifs (durant plusieurs mois), ce qu'elle n'a jamais eu pour aucune autre de ses publications.

A noter qu'un peu avant, le député-maire Jean-Luc Reitzer recevait une lettre anonyme pour le mettre en garde de la présence de Mathieu Lavarenne et de la troupe des Mattagumber dans la Forêt Enchantée d'Altkirch. Pur hasard ?

Haine pathétique du corbeau

« Je déconseille cette recette ! », dit entre autres Dupont. « .... C'est une recette que je déconseille ! » répète aussi Brigitte, avec une réponse à peine 2 minutes plus tard (après un an sans le moindre commentaire...) de AstrideL : « T'as bien raison ! Y'en a qui ne goûtes vraiment pas leurs recettes ! ».

Et sous le pseudo "Céline Dupont": « J'en ai déjà goûté chez lui : beurk !!!!!! Il devrait passer chez Norbert à la télévision, c'est un crime au bretzels. Personne ne veut le dénoncer ? Tout y est ; les bretzels sont mauvais et le monsieur est prétentieux. »

Là, on est passé de l'avis culinaire au ras des pâquerettes à l'insulte caractérisée. C'est quoi le rapport? Pourquoi cet acharnement sur une modeste recette?

Le pseudo Diabolo ajoutera: « Va sur ce site mec... ça te sera utile », avec un lien vers FemmeActuelle.fr, "recette facile, débuter en cuisine".

Un conseil comme notre corbeau Mooslarguois les aime, lui qui ne doute de rien, puisque sur un de ses deux blogs anonymes qui font semblant de ne pas se connaître, j'ai aussi eu droit à des conseils de jardinage. C'était une semaine après que le maire m'ait fait envoyer la Brigade Verte pour de l'herbe qui dépassait de ma clôture (oui, vous lisez bien, à Mooslargue tout est possible). Conseils surprenants, puisque seuls le maire, l'adjoint Jean-Pierre Vetter et les agents de la Brigade Verte connaissaient normalement cette affaire... hasard encore sans doute.

Les dessous de ces commentaires

La simple vue de l'adresse IP des commentateurs confirme qu'il s'agit bien d'une seule et même personne.

Les fausses adresses Gmail ainsi que les pseudonymes choisis (puisqu'à son habitude, le corbeau n'assume pas ses attaques) sont également louches : Dupond&Dupont, Laurent.d68, Dupont Céline... On a d'ailleurs pu dénombrer une quarantaine de pseudos différents sur les deux blogs anonymes du corbeau, tous mis en scène à quelques heures d'intervalle à chaque salve et dans le même style ! 

Avec notamment l'utilisation factice de prénoms ou de diminutifs de personnes connues dans le village, histoire de semer la zizanie, comme se l'imagine sans doute le corbeau... 

Du mauvais usage du Darknet

Se pensant sans doute intelligent, le corbeau a d'ailleurs utilisé le système d'anonymisation TOR, ce qui est tellement inhabituel que cela attire forcément l'attention: utiliser le Darknet pour rédiger des commentaires anonymes et insultants sur un blog culinaire, cela démontre une obsession psychologique particulière.

Mais là où le corbeau n'est vraiment pas intelligent, c'est que 2 minutes après avoir mis ces faux commentaires sur ce blog culinaire, il est venu consulter mon propre blog (je sais qu'il en est un lecteur assidu), avec... la même adresse IP TOR.

A force de vouloir se cacher, il s'est rendu au contraire particulièrement visible, telle une personne cagoulée se promenant en pleine rue.

Quel malade est donc le corbeau?

On voit que le corbeau de Mooslargue "traque" donc ses proies, quel que soit le lieu ou le sujet, usant à chaque fois du mensonge et de la dissimulation.

Son seul but semble être de salir et de plonger les esprits dans une atmosphère malsaine de soupçons, en affirmant par exemple avoir goûté ces fameux bretzels au domicile de leur fabricant. Il y a bien un membre de la Municipalité qui correspond à ce cas de figure, mais là aussi on peut supposer que le corbeau cherche à monter les uns contre les autres et semer la discorde.

Les différents indices laissés à son insu par ignorance de fonctionnement d'internet par ce corbeau, ainsi que sa perversité qui le rend imprudent,  permettront sans doute de le confondre un jour.

Le corbeau qui n'aimait pas les bretzels

Commenter cet article